nutrinetLes chercheurs de l’INSERM (Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale) ont besoin de vous pour participer à l’étude NutriNet-Santé, la plus grande étude jamais lancée dans le monde, sur internet, pour mieux comprendre les relations entre la nutrition (alimentation et activité physique) et la santé afin de lutter contre les maladies cardiovasculaires, les cancers, l’hypertension artérielle, l’obésité, le diabète, la polyarthrite rhumatoïde, le déclin cognitif, ...

Cette étude épidémiologique s’est fixé comme objectif de recruter des internautes (de plus de 18 ans), les "Nutrinautes", acceptant de répondre chaque année, sur le site www.etude-nutrinet-sante.fr, à des questionnaires sur leur alimentation (3 enregistrements alimentaires de 24 h), sur leur activité physique, leurs poids et taille, leur état de santé et sur divers déterminants des comportements alimentaires.
Parmi les nombreux facteurs pouvant influer sur la santé, l'allaitement va être pris en compte très prochainement au travers de questionnaires spécifiques :

  • pour les femmes qui ont allaité ou allaitent : nombre d'enfants allaités, durée de l'allaitement exclusif, durée de l'allaitement total, type d'allaitement, …
  • pour tous les sujets : histoire personnelle de l'allaitement à l'enfance.

Ces informations permettront aux chercheurs de mesurer l'impact de l'allaitement sur la santé et l'apparition des maladies (obésité, cancer, maladies cardiovasculaires, allergies, ...)
D'un point de vue pratique, pour participer à cette recherche d’intérêt collectif, il suffit d'aller sur le site de l'étude www.etude-nutrinet-sante.fr, de cliquer sur "Je m'inscris" et de vous laisser guider par les instructions. 


affiche antalaitProfessionnels de santé qui suivez des femmes qui allaitent et prennent des antalgiques (kétoprofène, ibuprofène),

Mères qui allaitez et prenez ou allez  prendre ce type de traitement,

Vous pouvez faire progresser les connaissances sur le passage de ces médicaments dans le lait de femme.

Dans le cadre de cette étude, il vous sera demandé  de recueillir à domicile un échantillon de 20 ml de lait au moyen d’un tire lait électrique ou manuel ou bien par une expression manuelle dans un biberon entre la troisième et la quatrième prise de kétoprofène  comme pour l’ibuprofène. Le prélèvement de lait maternel se fera entre 1h30 et 8h après la prise de kétoprofène ou d’ibuprofène. Les temps exacts écoulés entre la prise et le prélèvement de lait seront notés ainsi que la posologie prise sur une fiche signalétique de recueil de données.