L’étude « Allaitement maternel et Précarité », commanditée par la Coordination Française pour l’Allaitement Maternel (CoFAM) s'inscrit dans le Plan National Nutrition Santé (PNNS), dans le Plan national allaitement maternel 2010, dans le plan de périnatalité, dans les plans nationaux et régionaux de santé publique, dans le rapport annuel 2012 de la cour des comptes et le rapport ministériel du Pr Turck sur l’allaitement.

Cette étude constitue le socle des actions spécifiques de sensibilisation et de soutien à l'allaitement maternel que la CoFAM souhaite mettre en place à destination des femmes, enceintes ou ayant accouché, en situation de précarité/extrême précarité.

L'objectif est de permettre une information en anténatal et postnatal concernant les bénéfices de l'allaitement maternel et de favoriser un choix éclairé et un soutien adapté, afin d'augmenter la prévalence du choix d'allaitement dans cette population et d'en augmenter la durée.

Confiée au Cabinet ANTHROPOS Consultants, cette étude porte sur les sites pilotes de Paris et la petite couronne (départements du Val-de-Marne, des Hauts-de-Seine et de Seine-Saint-Denis), et de Lille et sa région. Elle répond aux trois axes de développement principaux suivants :

  1. Etablir un état des lieux des structures accueillant des femmes enceintes ou jeunes mères en situation de précarité.(1.a)
  2. Constituer une bibliographie « allaitement maternel et précarité », d’approche psychosociologique, assortie d’une analyse thématique transversale.(2.a)
  3. Réaliser une étude sociologique qualitative, afin de compléter les connaissances par la passation d’entretiens semi-directifs. (3.a)

Ce qui a permis d’analyser l’existant en matière de communication concernant l’allaitement maternel(supports, outils, moyens et contenu des messages) et de formuler des recommandations quant à la production de supports de sensibilisation et d’information pertinents à destination des femmes en situation de précarité.

1.a  Centré sur le secteur de l’aide alimentaire, identifié par le comité de pilotage de la CoFAM comme l’un des champs prioritaires à investir, cet état des lieux se présente sous deux formes distinctes.

  • Tout d’abord, un recueil d’environ une centaine de « fiches structures » consistant à donner des éléments précis de repérage des structures agissant en matière d’aide alimentaire auprès de femmes en situation de précarité et concernées par la maternité (grossesse, naissance). Ces fiches ont été conçues dans une visée opérationnelle ; rapidement accessibles, comparables entre elles, elles donnent des précisions sur les caractéristiques des populations accueillies, les missions et actions de la structure, comme sur leur territoire d’intervention, la nature et la taille des équipes, les partenariats mis en place, etc. 11 Les fiches structures réalisées ont été confiées à la CoFAM.
    La mise en oeuvre des actions de sensibilisation et d’accompagnement des femmes à la question de l’alimentation du nourrisson et à la question de l’allaitement maternel se fera fonction des potentiels de partenariats identifiés avec chacune des structures.
  • Ensuite, un dossier intitulé « L’aide alimentaire pour les femmes enceintes ou jeunes mères en situation de précarité ». Ce dossier permet de contextualiser les « fiches structures » et de rendre compte du travail d’enquête préalable. Cet état des lieux propose un cadrage général actualisé de la problématique de l’aide alimentaire en France et la façon dont elle s’organise à l’échelle des territoires pilotes de l’étude. Il consiste à expliciter les difficultés de repérage des structures d’aide alimentaire s’adressant plus spécifiquement aux femmes en situation de précarité, avec l’objectif de cerner précisément les lieux dans lesquels des femmes enceintes ou accompagnées de nourrissons sont accueillies. Lire la suite

2.a L’étude « Allaitement maternel et Précarité » est le fruit d’un travail d’analyse (mars-avril 2013) d’un nombre important de données bibliographiques disponibles en matière d’allaitement maternel et/ou de précarité des femmes.

On y constate la faible occurrence des ouvrages traitant de cette double entrée (allaitement/précarité) en France, alors qu’au Canada et aux Etats-Unis, cette thématique est étudiée depuis longtemps par les chercheurs en santé et sciences humaines.

Toutes les sources ont été considérées : littérature, rapports, enquêtes, recherches, thèses, mémoires, plans, expériences innovantes, etc. plus un large balayage des disciplines également : anthropologie, sociologie, psychologie, droit, politique, etc.dans des secteurs de recherche très diversifiés : social, santé, nutrition, éducation, etc.

3.a Ce travail sur les thématiques transversales, a été enrichi d’une analyse de contenu d’entretiens qualitatifs menés avec les acteurs concernés par la précarité des femmes en général et la précarité des femmes enceintes ou accompagnées de nourrissons en particulier.

Environ vingt cinq entretiens semi-directifs ont été passés, d’une durée moyenne de trois quarts d’heure. Ils ont été réalisés par téléphone auprès des responsables de structure en très grande majorité, ou, à défaut avec les bénévoles et ou professionnels présents et volontaires. Les acteurs interrogés sont en charge des populations en situation de précarité accueillies et ou accompagnées à de multiples niveaux : maternité, grossesse, accompagnement social, insertion, urgence sociale, accueil de jour, colis alimentaires, repas, vestiaires, etc., et appartiennent à des secteurs différents tels que :

  • La santé-périnatalité : ARS, hôpital, maternité, PMI (Protection Maternelle et Infantile), réseaux de périnatalité, etc.
  • L’hébergement : foyers maternels, ACT (Appartements de coordination thérapeutique), CHRS (Centre d’hébergement et de réinsertion sociale), etc.
  • L’aide alimentaire : Restos du Coeur, Août Secours Alimentaire, APPE (Association parentale pour la petite enfance), ESI (Espace social d’insertion), accueils de jour, etc.
  • Les structures identifiées sur les sites pilotes ont également fait l’objet d’une trentaine de « fiches de structures »

Conclusion 

Il n’est pas ici question d’une recherche sociologique à proprement parler : les contenus du présent rapport sont strictement liés à la qualité et à la richesse des informations disponibles d’un point de vue bibliographique. Il s’est agit de croiser ces données entre elles, de les confronter les unes aux autres dans l’objectif de faire ressortir des analyses thématiques transversales, cerner les dynamiques en place en matière d’allaitement et identifier les éventuelles spécificités des rapports qu’entretiennent les femmes en situation de précarité avec l’allaitement maternel.

Ce rapport doit contribuer à préciser les caractéristiques des populations concernées par la précarité, identifier les facteurs perçus comme favorisant l’allaitement maternel, et enfin, relever les facteurs de freins déjà abordés dans la littérature.